Les actualités entrepreneuriales

Les pratiques d’un chef d’entreprise, sauvent sa société de liquidation

Les pratiques d’un chef d’entreprise, sauvent sa société de liquidation

Nov 6, 2016

 

Les conditions du marché, sont variables et instables. Face à cette situation, les chefs d’entreprises doivent faire preuve de créativité pour trouver les solutions qui assurent la continuité et la pérennité de leur activité. Un directeur d’une PME, spécialisée dans la fabrication de serres et de verrières, a réussi à sortir sa société d’une situation de crises, en faisant appel aux entrepreneurs locaux.

Le rôle des entrepreneurs

Hand pointing at a Entrepreneur word illustration on blue background.

Hand pointing at a Entrepreneur word illustration on blue background.

L’entrepreneur, doit être un visionnaire qui est capable de s’adapter à toutes les situations. La conjoncture économique est un véritable défi, pour les PME et TPE qui sont confrontés à plusieurs menaces sur le marché. La stratégie fixée par la direction, doit être claire, précise et réactive. Elle doit consolider la position de la société sur le long terme. Basée à Luçon, Marchegay Technologies a évité la faillite, grâce à la solidarité des entrepreneurs locaux. Franck Champain, le directeur de cette société a réussi à soulever les 400 000 euros nécessaires pour redémarrer son activité et sauver son entreprise.

L’examen du dossier de Marchegay Technologies, a passé par le tribunal de Commerce de la Roche-sur-Yon, le 29 Octobre. « Mais il manquait une avance de trésorerie de 400.000 euros pour démarrer » précise le patron de la société vendéenne. Il explique que Marchegay a reçu plusieurs commandes, mais elle reste soumise au risque de liquidation. « Deux jours avant l’audience, le maire de Luçon m’a appelé pour me demander pourquoi nous ne ferions pas appel aux entreprises du secteur », indique M. Champain.

Lorsque l’entreprise est dans l’incapacité d’honorer ses engagements, et de rembourser son passif exigible elle peut être le sujet d’une procédure de sauvegarde ou de redressement judiciaire menée par un administrateur judiciaire qui peut la défendre devant le tribunal du commerce. Parmi ces professionnels on trouve Philippe Jeannerot qui assiste les preneurs de décisions dans l’entreprise. L’administration judiciaire permet de sauver l’activité de la société et de définir son avenir. Plusieurs cabinets comme celui de Isabelle Didier et associées ou encore Philippe Jeannerot et Associés, agissent pour le compte des entreprises déficitaires pour leur présenter un plan de redressement efficace.

 

 Le soutien des entreprises locales

google-local-pack-3

Toujours dans le cas de Marchegay technologies, le gérant de la société a déclaré : « Nous avons alors essayé de trouver un cadre juridique pour lancer une souscription. J’ai envoyé un mail le lendemain matin à 11h34 à plusieurs associations d’entreprises locales. A 21h30, les 400.000 euros étaient réunis ». L’information s’est propagée assez vite et 32 entreprises ont participé à cette opération avec des montants allant de 1000 à 150 000 euros. « Chacun ayant participé à hauteur de ses possibilités », indique le chef d’entreprise.

En tout, la société a collecté une avance de 400 000 euros, un montant qui sera remboursé sur 3 ans. Le tribunal a validé la reprise de la société en maintenant 75 sur 105 postes.