Les actualités entrepreneuriales

Les nouvelles technologies de l’information et de la communication en faveur du développement du Maroc

Les nouvelles technologies de l’information et de la communication en faveur du développement du Maroc

Avr 2, 2017

 

Il y quelques années, le Maroc a lancé une stratégie de veille visant à déterminer le développement technologique du pays et son positionnement parmi les pays émergents à la pointe des dernières technologies de l’information et de la télécommunication.

Estimé à près de six milliards de dirhams, l’équivalent à 500 millions d’euros, le lancement du plan de Maroc Numeric s’est axé selon quatre priorités : l’axé à internet pour tous et très haut débit, le rapprochement de l’administration et des citoyens grâce aux nouvelles technologies (sites internet, applications mobiles, plateformes…), l’amélioration de la productivité des petites et moyennes entreprises et enfin, la création de pôles d’excellence à fort potentiel d’export.

L’accès au web pour tous est l’un des projets les plus réussis de ce plan. Aujourd’hui 6 millions disposent d’un abonnement internet dans le Royaume chérifien contre moins d’un million en 2010.

Rendre l’internet accessible à tout habitant du Royaume était d’ailleurs le but de la réunion qui a eu lieu janvier 2008 et qui tournait autour de la mondialisation et l’exploitation de l’utilisation de l’internet. De nombreuses personnalités publiques, politiques et hommes d’affaires participaient à cette réunion notamment le Ministre des Technologies de la Communication et de l’Economie Numérique et le Directeur du secrétariat particulier du Roi Mohammed VI.

le Directeur du secrétariat particulier du Roi Mohammed VI, commentait à ce sujet « Le but de ce projet est de rendre l’internet accessible à tous les foyers du Royaume et de pouvoir faire profiter les internautes d’une connexion à haut débit. Il faut aussi savoir faire des nouvelles technologies un facteur de développement à part entière. »

Bilan positif mais loin d’être suffisant

Le développement de ce secteur est le résultat des efforts multiples effectués pas l’Etat ainsi qu’une importante formation à destination des enseignants qui doivent être aptes d’utiliser les outils pédagogiques modernes dans leurs enseignements.

Mais la réalisation la plus forte dans le cadre de Maroc Numérique, est sans aucun doute la mise sur l’administration du Royaume. Aujourd’hui il existe une trentaine de sites internet qui permettent aux marocains de s’informer efficacement et rapidement et d’effectuer la plupart de leurs démarches en ligne.

Une vraie réussite qui place le pays parmi les 40 premiers pays L’E-Gouvernement à l’appui du développement durable établi par l’ENU.

Néanmoins, les pratiques de l’économie marocaine, les PME en particulier restent encore bien loin de la dématérialisation, les appels d’offres se font au jour d’aujourd’hui sur papiers et les transactions réalisées entièrement via internet n’est pas encore adaptée par toutes les institutions.

A la lumière de ce bilan, le gouvernement devra imaginer la suite, un nouveau plan qui devra avoir pour horizons 2019 ou 2020.